N’eut été l’intervention de Wade, Bruno Metsu ne serait peut-être jamais le coach des Lions. Lorsque le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), El Hadji Malick Sy « Souris » à l’époque, l’a contacté pour lui confier les clés de la Tanière, le technicien français a réclamé un salaire mensuel de 12 millions de francs Cfa.

Joseph Ndong, qui raconte l’anecdote dans un grand entretien avec Seneweb, à paraître ce samedi, se souvient qu’il s’en était ouvert au Premier ministre de l’époque, Moustapha Niasse. Ce dernier avait posé son veto : « Pas question ! ».

Joseph Ndong remballe sa proposition. Mais au lieu de le mettre au placard ou l’envoyer à la poubelle, il fonce au Palais pour s’en ouvrir à Wade. Après avoir écouté son ministre des Sports poser ses arguments, l’ancien chef de l’État valide le salaire du français. La suite on la connaît.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here