PARTAGER

Les relations sexuelles doivent être satisfaisantes et bienfaisantes pour les deux membres du couple. Au moment où un problème se présente, il faut se poser la question de les maintenir ou pas.

En plus de soulager le stress, avoir des relations sexuelles nous aide à perdre des calories, nous unit à notre conjoint et nous donne du plaisir. 

De plus, il est scientifiquement prouvé que le sexe est un allié pour la santé mentale et physique.

Cependant, il y a des moments où elles ne sont plus possibles et même si vous en avez envie, vous devez vous contrôler et apprendre à dire non.

Il y a des moments dans la vie où on ne doit pas avoir de relations sexuelles carcela peut être nocif pour la santé. Voici les situations en question :

1. Quand le sexe fait mal

douleur-pelvienne-500x317

La douleur pendant les relations sexuelles est connue sous le nom de dyspareunie.

Elle peut être motivée par des facteurs biologiques, comme des infections bactériennes, des blessures dans la zone de la vulve et l’endométriose.

Elle peut aussi être la conséquence de questions psychologiques, comme des traumatismes, de l’insécurité, un manque de désir et des problèmes dans la relation ou la sexualité en général.

Les hommes peuvent aussi en souffrir pendant l’acte sexuel, mais c’est moins courant.

Les principales causes incluent des infections, des fissures et des blessures dans la zone génitale, qui peuvent avoir des conséquences comme les maladies sexuellement transmissibles.

Dans tous les cas, quelle que soit la cause, il est bon de le faire savoir auprès d’un spécialiste.

Alors, avant de vous aventurer dans des relations uniquement pour faire plaisir à votre conjoint, consultez un médecin. Laissez-le évaluer le problème pour qu’il vous dise comment faire.

Souvenez-vous que le sexe est un jeu auquel participent les deux parties et que chacun doit en profiter.

2. Le sexe pendant les règles

Beaucoup de questions fusent à ce sujet. La réponse est très simple : si les deux parties sont en bonne santé, il n’y a aucune contre-indication, dans les relations monogames.

Il y a des cas où les personnes se sentent gênées par la présence de sang, alors mieux vaut en discuter et être très honnête concernant cela.

Si vous n’êtes pas dans un couple stable, il ne faut pas avoir de relations sexuelles sans préservatif car pendant les règles, la transmission de n’importe quelle infection est facilitée.

3. Si vous avez une infection urinaire

infections-vaginales-500x332

Les femmes qui souffrent d’infection urinaire auront du mal à avoir une relation sexuelle et si elles le font, elles ne ressentiront pas de plaisir.

Le vagin est si proche de l’urètre (les deux sont divisées par un muscle à peine) que pendant l’acte sexuel, il peut y avoir des traumatismes de l’urètre. 

Cela arrive surtout lorsque la relation est forte et rapide. Dans ce cas, elle peut provoquer des lacérations de la structure de l’urètre.

Le conseil donné, c’est qu’il ne faut pas avoir de relations sexuelles pendant le traitement (qui dure trois jours au maximum, ce qui ne sera pas non plus un grand supplice).

4. Le sexe avec une faible immunité

Toute personne qui est immunodépressive ou qui a les défenses faibles a plus de risques de contracter des infections et des MST à n’importe quel contact.

Les principales causes de la faible immunité sont les suivantes :

  • L’usage de corticoïdes
  • La grossesse
  • Le Sida

Dans ces cas-là, vous ne devez pas maintenir de relations avec des partenaires peu fiables et vous devez toujours utiliser des préservatifs.

D’autres maladies plus légères comme la grippe ou la dengue, exigent une attention toute particulière puisque l’effort physique peuvent rendre la récupération difficile.

De même, l’indisposition en elle-même, provoquée par la douleur, peut aussi être un obstacle au sexe.

5. Pendant une grossesse à haut risque

grossesse-500x334

Ce sujet est tabou pour de nombreux couples. En général, au troisième trimestre, quand le ventre grandit considérablement, il existe la peur de faire mal au bébé ou de briser l’enveloppe précocement.

Il est important que vous sachiez que la pénétration n’est pas suffisante pour atteindre ou faire mal au bébé.

De même, les changements hormonaux peuvent augmenter le désir sexuel et cet acte peut renforcer encore plus les liens du couple à ce moment. Sachez qu’il existe de nombreuses positions conseillées pendant la grossesse.

Vous ne devez vous abstenir de relations sexuelles uniquement si vous avez une grossesse à haut risque. Vous devez aussi éviter les positions où tout le poids repose sur le ventre.

6. Sans hygiène intime correcte

On parle beaucoup de l’hygiène intime après l’acte sexuel et beaucoup de personnes ne savent pas qu’il ne faut pas avoir de relations sexuelles si cette zone n’est pas propre. Parfois, une rencontre sexuelle inattendue peut transmettre des virus très virulents.

Des substances comme la transpiration, les pertes et les sécrétions sont plus présentes quand le nettoyage n’est pas adapté, facilitant alors les infections.

Il y a aussi des micro-organismes qui peuvent cohabiter normalement dans le corps de certaines personnes et qui sont nocifs pour d’autres. Cet échange peut être problématique. L’usage de préservatif réduit ce risque.

Nous ne devons pas nous laver juste avant d’avoir une relation sexuelle. Il suffit d’avoir une hygiène intime basique.

Si vous le pouvez et que vous en avez envie, une douche en couple peut aider à allumer l’étincelle et éviter n’importe quel risque.

Nous vous recommandons de lire : 9 mesures à prendre pour prévenir les infections vaginales

Rester alerte aux situations dans lesquelles on ne doit pas avoir de relations sexuelles

douche-en-couple-500x312

Certaines situations génèrent des doutes sur la possibilité ou pas d’avoir des relations sans créer de plus gros problèmes. Si vous vous trouvez face à l’une de ces situations, nous vous recommandons d’attendre un peu.

Ayez confiance en votre médecin spécialiste et surtout en votre partenaire.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE