PARTAGER

cafe-de-romeAFFAIRE CAFÉ DE ROME : Le parquet a demandé la relaxe des 12 employés, le verdict sera rendu le…
APPELS 30 novembre 2016 Aucun commentaire
Après deux renvois, le procès de l’affaire du vol présumé perpétré au niveau de « Café de Rome », et portant sur un montant de 20 millions F Cfa a été finalement jugé ce jour par le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Fait marquant lors de ce procès qui a tiré en longueur, le procureur de la république a requis la relaxe des agents.

Les 12 employés du « Café de Rome », ont enfin fait face aux magistrats du Tribunal de Dakar. Poursuivis pour association de malfaiteurs et abus de confiance, la bande de douze a en effet été jugée ce mardi à la barre du tribunal de grande instance de Dakar, statuant en matière de flagrant délit. À la barre du Tribunal, ces 12 employés arrêtés il y’a trois semaines par la Division des investigations criminelles (Dic), puis déférés au parquet et placés sous mandat de dépôt, ont à l’unanimité nié les faits qui leur sont reprochés.

Lors des débats d’audience pour la manifestation de la vérité, les employés ont soutenu n’avoir volé quoi que ce soit à qui ce que soit. À les en croire, « les images des caméras de surveillance brandies par la partie civile ne montre que le partage de pourboires, ce qui n’a rien de frauduleuse puisque pratiqué depuis toujours dans les hôtels restaurants de luxe comme le café de Rome », se sont t’il défendus à la suite de leur conseils.

Pour l’avocat de la partie civile, il n’y en pas de doute, les 12 prévenus et employés de son clients ont bel et bien détourné de l’argent : « Depuis qu’ils sont là ils n’ont fait que détourner des fonds et pour moyens de défense il parle de pourboire. Interdiction nous est faite de faire le partage individuellement car chacun d’entre eux doit être aux mêmes pieds d’égalité. Le pourboire provient du serveur qui l’amène avant de le mettre dans la caisse de pourboire. Pour leur modus operandi, ils prennent un ticket pour le réutiliser pour une autre commande donc ils ont commis des manœuvres frauduleuses. Nous demandons le franc symbolique. » a plaidé la robe noire qui demande au Tribunal de les déclarer coupables à telle peine qu’il plaira au ministère public de requérir.

Peine perdue puisque le procureur de la république semble être convaincu par la version des 12 employés. En effet, prenant ses réquisitoires, le maitre des poursuites a demandé la relaxe des prévenus, estimant qu’aucun document comptable n’a été versé dans le dossier pour étayer les accusations de détournement.

Plaidant l’affaire à son tour, l’avocat de la défense, Me El Hadji Diouf, a dénoncé une procédure abusive, soutenant que la direction du « Café de Rome » a porté du tort à ses clients qui n’ont rien fait. Il a fini par demander au Tribunal de restituer à la nommée Colette Ngom Faye, les 545 000 FCFA trouvés sur elle.

Finalement après avoir consulté ses assesseurs, le Président du Tribunal des flangrants délits de Dakar a décidé de mettre l’affaire en délibéré pour demain, mercredi 30 novembre 2016.

Pour mémoire, l’affaire du vol présumé perpétré au Café de Rome porte sur un montant de 20 millions F Cfa concerne 12 employés de la boîte. Il s’agit de Aminata Faye, Fatou Thiam, Khady Diouf, Odile Gomis, Mariétou Diawara, Aminata Dabo, Cheikh Sadibou Tamba, Andala Wilane, Guy Mathieu Anoma, Waly Sène, Aliou Diamanka, Amadou Diallo, Marie Geneviève Coly, Marie Niang, et Colette Ngom Faye.

Ils ont tous été arrêtés par des éléments de la division des investigations criminelles (Dic) et sont poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, vol répété en bande organisée et abus de confiance.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE