Adama Gaye n’a pas peur. Et il l’a fait savoir. Le journaliste consultant qui avait proféré des menaces à l’endroit du Président Macky Sall compte revenir au bercail ce jour Mardi 27 Septembre. Adama Gaye l’a annoncé à travers un post sur internet sur lequel le journaliste avertit communauté internationale, medias internationaux et organisations de défense des droits de l’homme quant à ce qui pourrait lui arriver une fois au Sénégal.

Conscient que son combat ne pourrait être mené en dehors du pays, le journaliste Adama Gaye a décidé de revenir au pays. Mais celui qui avait, il y a peu, émis des menaces contre l’homme fort du Sénégal, avertit le monde de ce qui pourrait lui arriver.

« Avant mon arrivée a Dakar ce soir, j’avertis ici la communauté internationale sur tout ce qui pourrait m’arriver. J’alerte les medias internationaux. J’informe les organisations de défense des droits de l’homme, du Senegal et du reste du monde. Je vous informe, vous, mes précieux amis et partenaires de Facebook, en sachant que vous serez nombreux dans ce combat qui est le notre. A la Justice sénégalaise, je me tiens disposé à donner ce que je sais. Aux forces de défense et sécurité, je leur demande de se mettre du côté du peuple, de l’intérêt General », a écrit Adama Gaye.

Et Adama Gaye de préciser en Post scriptum de sa publication que s’il a décidé de rentrer au bercail malgré les dissuasions de ses proches, c’est parce qu’il n’a point peur.

« Je signale cet Appel incongru d’un Commissaire pour que nul n’en ignore. Le temps des brimades est REVOLU. Même mes amis qui proposent de mener le combat de loin doivent comprendre, en retenant la leçon du Pape Jean Paul 2 à ses compatriotes Polonais, luttant contre la dictature. Il leur avait dit: «N’ayez pas peur! », rappelle-t-il.

Très en verve, le journaliste consultant rempile quelques minutes après avec un nouveau post pour expliquer l’essence de son combat. « La révolution, dit-on, n’est pas un diner de gala. Alors, à mes amis qui s’inquiètent d’accusations plus loufoques les unes que les autres, y compris d’adultère, je leur dis de se rassurer. On ne m’entrainera pas dans les débats de diversion. On ne peut pas non plus me dicter le tempo de ma stratégie. Y’a pas de chantage. Si je retrouve dans ce combat, c’est parce que j’ai vu notre pays en train d’être privatisé par les pires êtres qui soient. Le silence n’est plus une option. On doit se battre, quelles que puissent en être les conséquences pour remettre le Sénégal sur les rails de la souveraineté, de l’harmonie sociale, ethnique et confessionnelle. Et de l’intérêt général. Ce combat-là, je le mène sans me soucier des médisances des insultologues. Leur principal exploit: avoir transformé un agneau en Lion Debout ! » ajoute-t-il.

Pour mémoire, il y a quelques jours, le journaliste-consultant a lancé une menace contre le chef de l’Etat et son frère Aliou Sall. Dans un post sur le réseau social Facebook, Adama Gaye écrit.

« MACKY SALL, dis à ton petit frère de rembourser TOUT. Je vous ai connu TOUS les 2 PAUVRES. Souviens TOI du jour où tu es venu me voir au Novotel Dakar ou du premier Contrat de pétrole que je t’ai fais obtenir (pour le Sénégal) grâce à mon ami, Dr. Rilwanu Lukman, ex. Président-Secrétaire Général de l’Opep. Ou de notre virée a Rotterdam. J’ai aussi le dossier Frank Timis. Et le reste. Les gens qui parlent ne savent pas. Si Je parle, tu tombes, un point, un trait. »

Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here