Millicom est dans la tourmente. Selon des informations de Libération, la compagnie à travers sa filiale locale Tigo Guatemala est empêtré dans une rocambolesque affaire de corruption.

L’opérateur de téléphonie est soupçonné d’avoir versé des pots de vins à plusieurs hauts dirigeants politiques à travers des versements occultes. Dix sept personnes ont été arrêtées. Une perquisition a eu lieu au siège de Tigo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here