Le tribunal va délibérer sur le procès qui l’oppose à son ex-épouse qui l’accuse d’avoir falsifié leur certificat de mariage. Ce que réfute l’ancien Premier ministre, qui à son tour, a servi une citation directe à son ex.

En attendant le délibéré, Abdoul Mbaye croise les doigts pour que le juge n’ait pas la main lourde. Lors du procès, le procureur avait requis un an de prison ferme contre lui pour faux et usage de faux tout en demandant la relaxe de son épouse. Si le juge suit le réquisitoire du procès, Abdoul Mbaye risque une peine ferme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here