Voicidakar.com publie ci-dessous, six textes postés sur sa page Facebook par le journaliste Adama Gaye qui arrive ce soir à Dakar en provenance de Londres.

Aujourd’hui à 13h30

Oh my God bientot 700 signataires de la petition PetroTimSall. Macky dis a ton frere et son co-escroc Frank de nous rembourser. Nos hydrocarbures c’est pour les Senegalais de maintenant et demain. Je t’entends encore, au bord de la piscine du Novotel, il y a 15ans, me supplier de trouver bourse et formation a ton frere, Aliou, le neo-multimilliardaire -de nos sous!

Aujourd’hui à 12h

J’enregistre un bagage sue le vol de la RAM. Cela fait pres de 40 ans que je voyage dans le monde entier sans etre mouille dans quelque scandale que ce soit. Si a Dakar des ripoux mettent drogue ou n’importe quoi dans mes affaires, ca ne me concerne pas. La police et douane francaises auront vu mes bagages pendant mon transit venant de Londres. Je suis oblige de prendre date.

Aujourd’hui à 12h

La Revolution, dit-on, n’est pas un diner de gala. Alors, a mes amis qui s’inquietent d’accusations plus loufoques les unes que les autres, y compris d’adultere, je leur dis de se rassurer. On ne m’entrainera pas dans les debats de diversion. On me peut pas non plus me dicter le tempo de ma strategie. Y a pas de chantage. Si Je me retrouve dans ce combat, c’est parce que j’ai vu notre pays en train d’être privatise par les pires etres qui soient. Le silence n’est plus une option. On doit se battre, quelles que puissent en etre les consequences pour remettre le Senegal sur les rails de la souverainete, de l’harmonie sociale, ethnique et confessionelle. Et de l’interet general. Ce combat-la, je le mene sans me soucier des medisances des insultologues. Leur principal exploit: avoir transforme un agneau en Lion Debout !

Aujourd’hui, à 10h

Avant mon arrivee a Dakar ce soir, j’avertis ici la communaute internationale sur tout ce qui pourrait m’arriver. J’alerte les medias nationaux et internationaux (Libres). J’informe les organisations de defense des droits de l’homme, du Senegal et du reste du monde. Je vous informe, vous, mes precieux amis et partenaires de facebook, en sachant que vous serez nombreux dans ce combat qui est le notre. A la Justice senegalaise, je me tiens dispose a donner ce que je sais. Aux forces de defense et securite, je leur demande de se mettre du cote du peuple, de l’interet General.
ps: Je signale cet Appel incongru d’un Commissaire Amadou Tall pour que nul n’en ignore. Le temps des brimades est REVOLU. Meme mes amis qui proposent de mener le combat de loin doivent comprendre, en retenant la lecon du Pape Jean Paul 2 a ses compatriotes Polonais, luttant contre la dictature. Il leur avait dit: N’ayez pas peur!

Dimanche 25 septembre à 12h30

Bon dimanche a toutes Et tous. Une question: alors que l’imperatif s’impose de reprendre en mains notre pays pour en eliminer les impuretes qui l’etouffent, en commencant par le deal ARTP-Sonatel et l’arnaque PetrotimSall, entre autres, avons-nous le droit de ne pas regler definitivement son compte a cette presse specialisee dans la diffamation, le mensonge et les manipulations au service de pouvoirs nebuleux? Il faut l’attaquer de front, sans menagement. Elle est l’ennemie du pays, des personnes decentes et du peuple.
Cette presse des complots est un cancer. Il faut en finir. En reglant d’abord le sort des journalistes de canniveau, si actifs autour de Macky Sall. Honteuse proximite. Eloquente, surtout….
Son eviction devient une urgente oeuvre de salubrite publique et la presse saine n’en respirera que mieux. Ramener les normes de la decence et du respect de la vie privee des gens, tel est l’enjeu !
PS: Un Rappel. Les deux Petitions -ARTP et PetrotimSall- montrent en DAN: Signons-les!

Vendredi 23 septembre, à 16h28

PRECISION: Des ami (e) s, bien intentionné (e) s, m’ont suggéré de clarifier mon propos sur le pétrole au Sénégal car certains, peut être de bonne foi, ont pu y voir un chantage sur le mode:  »Retenez-moi ou je fais un malheur ». Certains m’ont meme demande de m’excuser. Ce a quoi j’ai repondu: excusez de quoi? De dire la verite? Certainement pas. Peut-etre de l’avoir dite crument OUI la je peux m’excuser sur la forme mais non sur le fond.

La question est de savoir ou non si le Senegal doit devenir un cimetiere des idees critiques, des verites qui font mal mais font avancer…

Je rassure tout le monde. Jamais, d’abord, une quelconque idée de chantage ne m’a effleuré l’esprit au moment où je faisais mon post qui fait tant de bruits au point de me valoir toutes les insultes et calomnies en tous genres, souvent injustifiées autrement que par l’envie de leurs auteurs de plaire au Prince du moment, comme ils l’auraient fait pour tout autre prince. Hier avec Wade, auparavant avec Diouf et Senghor.Désormais, il faut plaire à Macky. Alors on se bouscule pour rabattre le caquet au ‘prétentieux’ qu’il faut faire taire par tous les moyens.

Or, tous, même les plus tonitruants parmi eux, savent pertinemment que ce que j’ai dit relève de la pure vérité. Aucun chantage n’y suinte. Depuis des années que je fréquente le monde, les plus importants décideurs, j’ai appris a la boucler pour éviter de causer des dégâts.

Depuis des années, sur Macky Sall, j’ai observé un silence tout en me demandant si j’avais le droit de me taire. A chaque fois que j’ai tenté d’en sortir, les réactions de mes compatriotes, certains d’entre eux, m’ont surpris: beaucoup veulent y voir autre chose que la vérité. Sommes nous devenus un peuple complice de ses tortionnaires?

Seulement, n’a-t-il pas, lui-même, franchi le Rubicon en donnant son imprimatur, dès son arrivée au pouvoir, a l’un des actes les plus ignobles en termes de delit d’inities, qui a permis à son frère d’entrer en partenariat avec une figure sulfureuse, Franck Timis, un vrai crépuscule ambulant, dont l’ombre menace de malédiction notre nouvelle richesse nationale. Dans n’importe quel autre pays au monde, ce President aurait ete dechu sans tarder. Au Senegal, on prefere regarder ailleurs: sous le nazisme, les complices d’Hitler refusaient aussi de voir ce qui se passait sous leurs yeux.

Pourtant, des 2011, avant personne d’autre, sur la Tfm, répondant aux questions d’Alassane Samba Diop, j’avais été le premier à alerter en citant nommément Franck Timis pour dire que le régime de Wade lui donnait une partie de nos hydrocarbures.

Je ne suis pas un devin mais plusieurs années de fréquentations du milieu des hydrocarbures, au plus haut niveau, de l’Opep a l’Agence internationale de l’Energie (etant l’un des deux sénégalais cooptes par elle pour la rédaction de son premier Rapport sur les hydrocarbures africaines, en 2014) et forme en pétrole et gaz a Genève (Master en International Oil and Gas a l’Ecole des Hautes Etudes Internationales de Geneve) et donc ayant effectivement aide Macky Sall, via mon ami Rilwanu Lukman, ancien Président et Secrétaire General de l’Opep, à obtenir un contrat de pétrole pour le Sénégal (Abdoulaye Wade et Karim Wade –qui doutait de la possibilité que cela se fasse- peuvent témoigner), je ne comprends pas pourquoi on pense que je ne fais autre chose que mettre en garde les Sénégalais contre les excès de Macky Sall qui ne datent pas d’aujourd’hui. Ses milliards Cfa sortis de nulle part autre que dans des conditions douteuses auraient dû amener les sénégalais a devenir plus circonspects à son égard.

Or donc, me voilà somme de ne pas parler. Ou du moins de parler selon le tempo de celles et ceux qui, bien souvent, sont les allies, interlopes, du pouvoir.

Il faut savoir que lorsque des affaires aussi graves se passent, l’individu, même le plus courageux, se doit d’y aller avec prudence, patience et perspicacité.

La situation peut être rendue encore plus floue quand la même personne est accusée, à tort, de faire, ou de vouloir faire, du business avec l’Etat. On en oublie que citoyen et contributeur fiscal, businessman national, tout milite pour que je travaille à gagner légalement des marches de l’Etat.

Exemple : sur un projet important d’infrastructures pour lequel j’ai des partenaires qui ont amené un financement de près de 2 milliards de dollars –le plus grand projet au Sénégal- si ça se fait, dois-je ne pas le faire, jouer mon rôle ?

C’est là ou un Etat libre, détaché des considérations subjectives, devient un Etat developpementiste, centre sur l’essentiel et non sur les considérations crypto-personnelles. Nous avons affaire hélas, je le crains, à un Etat égoïste et étriqué, incapable de dépassement pour l’intérêt national.

D’autres exemples sont dans ma tête : il ne sert à rien de les lister. Le moment est au combat pour le changement afin que notre pays redevienne une nation équitable et efficace au service de tous.

Certains plumitifs du pouvoir dont j’ai rejeté la demande d’amitié sur Facebook, parce que les connaissant fourbes et manipulateurs, ont pris sur eux, via leur séides, de s’en prendre à ce que j’ai dit.

Demain, ils seront les premiers à venir me dire : ‘grand, j’ai toujours su que tu disais la vérité’. D’autres, eux aussi tout sourire, ne se privent pas pour vous poignarder en oubliant que leurs actes déteignent sur la personne ou ses proches. Quelle hypocrisie.

Ce qui est plus grave dans tout ceci c’est le fait que le peuple sénégalais, qui se sait malheureux, sans emplois, sans revenus, désaxé, semble être devenu inapte à choisir de s’aligner du cote de la vérité. Seuls les nouveaux riches, ceux qui ont volé ses biens, sont bien vus par lui. C’est grave. C’est un suicide public.

Je veux conclure : je me suis retenu à ce jour à dire beaucoup de choses, à l’intérieur comme hors du Sénégal car on ne doit pas dire tout ce qu’on sait, selon le bon proverbe wolof. Mais les scandales qui rythment la vie de notre pays, de Bictogo à Contan, de l’Artp-Sonatel à Franck Timis, PetroTimSall et tant d’autres, sont tellement graves que ne pas sortir du bois c’est être lâche.

Il arrive un moment ou faire un choix n’est plus une option mais un impératif. J’ai fait le mien. Je suis d’autant plus relax en le disant que désormais, conscience en voie d’être totalement libérée, je n’en ai cure de ce que les malveillants ou ceux qui préfèrent faire des interprétations qu’ils savent loin de la vérité, peuvent avoir sur ce lièvre que j’ai levé.

J’ai dit la verite. Rien que la verite. Parce qu’il arrive un moment ou le sacrifice devient un acte de foi, beni des cieux.

Je vous remercie en espérant qu’avec cette note, les clarifications idoines ont été faites. Que Dieu garde le Sénégal !

PS: Sur le contrat pétrolier que j’ai fait obtenir a Macky Sall, tout en maintenant tout ce que j’ai dit, meme si j’aurais pu mieux travailler la forme (ce qui est mon habitude), je garde la lettre annotée d’Abdoulaye Wade indiquant clairement mon role dans le projet. Il n’y a pas de chantage ici, c’est le souci d’engager le combat pour que notre pays cesse d’etre entre des mains qui ont fini de le brader a des interets prives –les leurs- et ceux de leurs acolytes. Se taire, c’est accepter l’autophagie, la mort d’un Etat, qui est notre, en cours!

Pour ce qui est de l’affaire PetroTimSall, une pétition sera mise en ligne avec saisine du Congres americain, sous son Foreign Corrupt Practice Act, legislation ayant justifié l’arrestation à New YORK dans une autre affaire de corruption du fils de Leon Mebiane, ancien Premier Ministre Gabonais.

Le combat commence. Il sera rude!

Dundee, Ecosse

Seneplus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here