Le dossier du maire de Dakar n’a pas été examiné ce mardi à Abuja, au Nigeria.

Les magistrats de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’accordent le temps pour davantage s’imprégner du dossier. Ainsi, selon le journal EnQuête, ils ont décidé renvoyer le procès opposant le maire de Dakar à l’Etat du Sénégal jusqu’au 20 février prochain.

Saisie par les avocats de Khalifa SALL, qui veulent une liberté d’office pour leur client et une indemnisation de 50 milliards de F CFA, la Cour de justice de la CEDEAO se donne le temps de voir ce qui va se passer à Dakar où l’affaire est aussi jugée.

 

WALFNet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here