Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à Aboisso, les hommes aiment faire la chose-là dêh ! Il ne se passe pas de jour sans qu’on ne parle de cas de viol dans cette cité. Une dame d’origine burkinabé, répondant aux initiales de B.A. a failli faire les frais d’un de ces malheureux individus. En effet, selon une source, dans la nuit du lundi 11 au mardi 22 juillet dernier, alors que les gens sont plongés dans les bras de Morphée, un malfrat pénètre dans une cour.

Là, il réussit à faire main basse sur un téléphone portable en charge dans l’une des maisons. Apparemment, il n’a pas la chance, car la demeure ne lui donne pas la possibilité de constituer un gros butin. Mais lorsqu’il fait quelques pas, le triste garçon aperçoit les rondeurs de la mère des lieux endormie. Pris aussitôt d’une forte envie de satisfaire sa libido, le violeur se jette sur B.A. pour la dénuder. Malheureusement pour lui, il n’obtiendra pas ce cadeau, car réveillée, la brave dame lui flanque un violent coup de pied. Projeté au sol, le “chat noir” se relève et engage une lutte avec la mère de famille

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here