PARTAGER

La First Lady a tenu jeudi à Manchester dans le New Hampshire un discours d’une extraordinaire puissance qui restera sans doute dans l’histoire comme un moment crucial de la présidentielle 2016

Tout le monde en convient: c’est un discours qui fera date non seulement dans le cadre de la présidence de Barack Obama, mais dans l’histoire américaine. Jeudi à Manchester dans le New Hampshire, la First Lady Michelle Obama a laissé parler ses tripes, parfois avec un trémolo dans la voix, pour dire à quel point il était nécessaire de parler des valeurs de l’Amérique, de celles des gens «décents». Depuis que Donald Trump est apparu dans une vidéo datant de 2005 dans laquelle il se vante d’avoir abusé sexuellement d’une femme mariée, les témoignages de femmes qui ont été victimes du candidat républicain à la Maison-Blanche se multiplient. Pour Michelle Obama, «assez, c’est assez». «Je n’arrête pas d’y penser. Cela m’a ébranlée au plus profond de moi d’une manière que je n’aurais jamais imaginé.»

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE