Après la marche réprimée par les forces de l’ordre, les réactions continuent de tomber du coté de l’opposition. Ousmane Sonko, leader du parti Pastef les patriotes rassure ses partisans et donne son point de vue sur la situation vécue hier à la place de l’obélisque. 

Je tiens à rassurer mes proches, les militants et sympathisants de PASTEF et l’ensemble du peuple que je n’ai été ni violenté, ni blessé lors de la grande marche de l’opposition hier. Nous avons juste, comme tous les manifestants, journalistes et passants, inhalé du gaz lacrymogène sans aucun autre dégât. Nous sommes présentement en route pour Thiès pour l’installation de la coordination départementale ce samedi et des visites de proximité demain dimanche à Tivaouane et Khombole.”

“Pastef félicite tous les patriotes pour cette mobilisation exceptionnelle qui n’était que le premier jalon vers la reprise de la citoyenneté active.
Le gouvernement a paniqué devant cette forte mobilisation qui grossissait de minutes en minutes. Il a surtout eu peur que notre discours, qui le gène tant, soit délivré aux manifestants et relayé à toute l’opinion nationale et internationale.”

“C’est pourquoi il a eu recours, comme d’habitude, à la violence d’état disproportionnée et injustifiée.
Mais il n’a malgré tout pu empêcher une grande mobilisation à Dakar et des manifestations à kaolack, Mbacké, kolda, Paris, Milan, New York…
Félicitations et Encouragements à tous.”
La Lutte continue”
mentionne – t-il sur sa page facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here