Ouza Diallo, le « révolutionnaire » est assurément tombé sur le charme magnétique de la Première dame Marième Faye Sall qui, selon le père d’Adiouza, a « contribué à changer les mentalités » et « a beaucoup apporté à son mari », Macky Sall.
«J’avais même de recomposer les paroles de la chanson « Président », mais, j’ai finalement renoncé grâce à la Première dame, Marième Faye Sall. Je ne sais pas comment faire avec celle-là. Parce que de, par l’avis et les témoignages des gens que j’ai rencontrés ici et ailleurs dans la diaspora, Madame a contribué à changer les mentalités, elle a beaucoup apporté, surtout à Macky Sall, son mari de Président. Et ce dernier doit le savoir », a encensé Ouza pour parler de la Première dame dans les colonnes du journal « La Cloche », dans sa livraison de ce jeudi 12 avril 2018 lue par Leral.net.

Et l’auteur de l’opus « Président kounali rewmi nekhna daf lay nakh » d’ajouter, quitte à fâcher Feu Colette Senghor, Elizabeth Diouf et Viviane Wade : « Voilà une dame qui ne s’accommode pas de protocole à la toubab. Non, elle est naturellement sénégalaise et, avec fierté, le montre. Voilà pourquoi, elle est à l’aise partout. Je la considère comme la plus grande Première dame du Sénégal. Marième Faye Sall est riche d’elle-même, elle est une aubaine pour le président de la République ». Et venant d’Ouza qu’on connait pour son franc-parler et ses penchants révolutionnaires jamais entamés, c’est un beau compliment pour Marième Faye Sall, qui visiblement, est une femme que les Sénégalais aiment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here