PARTAGER
Le député Amadou Mberry Sylla, porteur du projet de loi portant criminalisation de l’homosexualité, se dit victime de menaces de mort. Le parlementaire a fait cette confidence, hier, aux Imam et Oulémas du département de Louga à qui il remettait des équipement solaires destinés à 40 mosquées implantées dans des villages non encore identifiés. « Depuis que j’ai déposé sur la table du président de l’Assemblée nationale un projet de loi portant criminalisation de l’homosexualité au Sénégal, je ne cesse de recevoir des menaces de mort », a-t-il dit. Comme pour convaincre les plus sceptiques, le député de l’Apr explique : « Quelques jours après que j’ai rendu publique mon intention de porter ce projet de loi, une autorité très connue dans ce pays, m’avait dit ouvertement de reculer dans cette démarche. Elle m’avait dit de laisser tranquille les homosexuels. Quand je lui ai fait comprendre que je poursuivrai ce combat, mes ennuis ont commencé. J’ai commencé à recevoir des appels, les uns plus incendiaires que les autres ». Poursuivant ses révélations, Mberry Sylla raconte que, récemment, il a reçu un message dans lequel l’auteur lui disait : « Si ce projet de loi est voté, tu le regretteras… ». Qu’à cela ne tienne, il jure qu’il n’abandonnera pas ce combat et promet de saisir la Justice.
(L’Observateur)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE