En moyenne, les femmes seraient deux fois plus touchées par l’asthme que les hommes. D’après une nouvelle étude américaine, ce serait la faute de leurs hormones sexuelles. Explications.


Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées par l'asthme que les hommes ?
En France, 4 millions de personnes environ seraient asthmatiques. Mais cette inflammation chronique des bronches (qui se manifeste par des crises, sous la forme de sifflements et de gênes respiratoires) serait, en réalité, deux fois plus répandue chez les femmes…

Une nouvelle étude menée par la Vanderbilt University (aux États-Unis), a peut-être découvert l’origine de cette différence entre les sexes : publiés ce 28 novembre 2017 dans la revue spécialisée Cell Reports, ces travaux nous expliquent que c’est avant tout une question d’hormones.

« Avant la puberté, les petits garçons ont environ 1,5 fois plus de risques de devenir asthmatiques que les petites filles, expliquent les chercheurs américains. Ces chiffres s’inversent dès la puberté : les femmes deviennent alors 2 fois plus susceptibles de devenir asthmatiques que les hommes. En revanche, lorsque survient la ménopause (vers 50-55 ans), le rapport s’équilibre. »

La Testostérone protège les hommes contre l’Asthme

En réalisant plusieurs expériences sur des souris, les scientifiques ont découvert que la testostérone (l’hormone sexuelle masculine, produite par les testicules chez l’homme) empêchait la multiplication des cellules du groupe ILC2. Celles-ci, parce qu’elles produisent certaines protéines, les cytokines, sont en partie responsables de l’inflammation des voies aériennes et de l’excès de production de mucus pulmonaire que l’on constate chez les personnes asthmatiques. En revanche, les hormones sexuelles féminines (œstrogènes et progestérone), elles, n’avaient aucun impact sur ces cellules pulmonaires ILC2.

« Les hormones sexuelles jouent un rôle important dans le développement de l’asthme chez l’être humain » analysent les chercheurs, qui concluent en expliquant que la testostérone pourrait « protéger » les hommes contre cette maladie chronique. Injuste, vous avez dit « injuste » ?

Top Santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here