Au débit de sa voix, on sent nettement qu’il est mal dans sa peau. Le leader de la Génération consciente, qui s’est illustré de manière peu orthodoxe la semaine dernière, dans les champs de Khelcom, est submergé par les regrets et l’a exprimé dans les colonnes de l’Obs. Pape Diouf exprime ici son Mea Culpa et présente ses excuses aux Sénégalais et à toute la Ummah islamique, particulièrement à la communauté Mouride, dont il se réclame corps et âme. « Après avoir rendu grâce à Dieu, j’adresse mes salutations les plus respectueuses à tout le peuple sénégalais, d’ici et de la diaspora, particulièrement à toute la Ummah islamique », a déclaré Pape Diouf. D’ajouter : « Je salue également Khalifatoul Am, Takhiratoul Mouridiya, le Khalife Général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, devant qui je m’incline solennellement pour présenter mes plus plates excuses, ainsi qu’à toute la famille de Serigne Touba ». S’il y a quelque chose qui a de plus choqué Pape Diouf dans cette affaire, c’est très certainement les injures qui ont été servies à l’endroit de ses parents. « Seulement, des propos injurieux ont été tenus à l’endroit de ma mère, l’être le plus cher que j’ai au monde… ». Critiqué de tout bord, pour avoir commis une forfaiture, une étourderie et une bassesse dans les champs de Khelcom, avec l’homme considéré comme l’insulteur public numéro 1 du Sénégal, Assane Diouf, Pape Diouf se justifie mais il défend le contraire. « Sans vouloir me justifier, je suis un être humain et comme tout un chacun, j’ai mal lorsqu’on touche à une corde aussi sensible que ma mère », pour ainsi expliquer ce pourquoi il s’en était pris à Assane Diouf qui était en compagnie de Cheikh Amar dans les champs de Khelcom

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here