PARTAGER

Le divorce n’a jamais eu autant la cote que depuis ces dernières années. Des causes de séparation, il en existe énormément, mais il semblerait que pour préserver un tant soit peu son couple, il faille mettre de côté sa consommation de… pornographie ! Une étude scientifique menée en Oklahoma et publiée dans le journal Phys.org a souhaité démontrer qu’il existait un lien entre les causes de divorces et les films interdits au moins de 18 ans.

La porno doublerait les risques de séparation

Les participants à cette étude ont été interrogés tous les deux ans entre 2006 et 2014 sur leur consommation de porno, leur statut conjugal et leur notion de bonheur au sein du couple.

Et effectivement, sous certaines conditions sociales, le porno peut avoir des effets négatifs sur la stabilité conjugale, jusqu’à augmenter les risques de 6 à 11% pour les hommes, et de 6 à 16% pour les femmes.

Cependant, cela s’est plus nettement observé chez les couples jeunes. Ceux qui sont investis depuis longtemps dans une relation ont premièrement moins tendance à en consommer, et cela a moins d’incidence sur leur couple.

Comment expliquer alors que cela puisse provoquer de tels risques, et surtout que veulent dire ces chiffres ?

Tout d’abord, ce sont des conclusions scientifiques, on ne prend pas forcément  en compte tout l’environnement du couple, et le fait qu’il puisse y avoir d’autres facteurs plus graves qui menacent le couple.

D’autre part, qu’est-ce que la porno peut provoquer concrètement ?

Cela peut être la découverte du conjoint, remettant ainsi en cause la sexualité du couple. Cela peut aussi refléter une certaine lassitude, ennui, qu’on essaie de compenser.

Dans tous les cas, la consommation de films X est une pratique courante au sein des couples, qui va dans la plupart des cas de pair avec la masturbation, qui est plutôt un atout pour le couple.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE